Wilaya de Tiris Zemmour


Wilaya de Tiris Zemmour

Wilaya de Tiris Zemmour

21 janvier 2016

Le Tiris Zemmour (ou Tiris Zemour) est la région administrative (wilaya) la plus septentrionale de la Mauritanie.. Sa capitale est Zouerate.
Le Tiris Zemmour est une vaste étendue désertique soumis aux régime des alizés puisqu’il est traversé par le Tropique du Cancer. La piste impériale relie Choum à Bir Moghreïn en passant par F’Derick. Le paysage est monotone, plat, relevé de dunes de sables et de quelques montagnes de faible altitude. Les températures y sont très très élevées avec une humidité relative proche de zéro. La pluie est anecdotique mais maintien le remplissage des gueltas. En 1973, trois jours de pluie ininterrompue ont fait reverdir le désert. En tombant trop au nord, elle a provoqué des migrations des troupeaux du sud ; la végétation se raréfiant à nouveau rapidement, a entraîné la mort de nombreux animaux.
Les ressources minérales sont principalement des salines (Sebkhra d’Idjill), et les mines de fer de la Kédia d’Idjil ou des guelbs à magnétite.
La végétation, rare sur ces zones de fech-fech, se compose de cram-cram, une herbe, d’acacias gommiers ou épineux et de tamaris.
La faune est assez varié : gazelles, fennec, chacal, gerboise, souris, outarde, corbeau, vipère à cornes, gecko et lézard, bousiers, scorpion, tarentule, mouches, grillon, blatte. Lors des pluies, de petits animaux préhistoriques ressemblant à des limules, sortent de terre pour nager dans les flaques. En 1965, des cigognes en migration se sont reposées à Zouérate. Dans les années 1970, des vols de criquet pèlerin ont perturbé la cité.
Le sud du Tiris Zemmour est encore traversé par des caravanes de dromadaires. Les troupeaux de moutons et de chèvres ne sont pas rares. L’âne est l’animal de bât par excellence.
Au nord de F’Derick, en allant vers El Aaïun, on passe successivement la sebkhra d’Idjill (extraction de barres de sel), la montagne de Mijik, la montagne Agsumal (qui ressemble à un kiosque de sous marin) puis arrive une vaste cuvette parsemée d’acacias.
Toute la région porte la trace d’anciens lacs sur le bord desquels on trouve de nombreux outils paléolithiques, des gravures et peintures rupestres, ou à même le rocher. Un peu plus à l’ouest, dans l’ex Sahara Espagnol, les montagnes du diable montraient des peintures rupestres. Elles ont été abimées par des produits chimiques utilisés pour qu’elles apparaissent mieux en photographie.
Organisation territoriale

La région de Tiris Zemmour est composée de quatre communes qui font également office de départements :
• Zouerate (capitale de région)
• Birmoguren
• F’Derick
• Ain Ben Tili
Population
Lors du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2000, le Tiris Zemmour comptait 38 360 habitants1. En 1970, la densité de population était de 0,1 habitant au kilomètre carré, alors que la densité au sud était de 10.


Dans la même rubrique