La bienfaisance


La bienfaisance

La bienfaisance

20 كانون الثاني (يناير) 2016

Si la bienfaisance consiste à faire ce qui est recommandé de la meilleure façon, elle ne doit pas être comprise comme étant un comportement réservé à l’individu, car il concerne, aussi, les plus grandes institutions de la société. C’est ainsi que la bienfaisance devient un phénomène de civilisation qui contribue à la promotion du genre humain. Sans la bienfaisance, il n’y aurait point de lois civiques fondées sur un système de valeurs, ni de vie facile et agréable. De ce fait, la bienfaisance englobe un ensemble de valeurs ayant toujours eu un impact positif ou négatif sur la vie des hommes. Parmi ces valeurs, on trouve notamment le souci du travail bien fait, qui donne le sentiment d’être quelqu’un de responsable et d’avoir un vrai statut dans la société.

Plusieurs exemples de proverbes et maximes dans notre patrimoine culturel glori-ent la valeur de la bienfaisance :

Le proverbe hassanya dit : «On peut bien quitter l’habitation, sans en brûler la clôture.»

Le proverbe pulaar dit : «L’aumône n’empêche pas la mort, mais elle évite l’humiliation »

Le proverbe soninké dit : «Donner n’empêche pas d’avoir faim, mais il remplit le ventre ne serait-ce que pour un moment.»